Sébastien Mas

Sébastien Mas
42 ans
Né à Sainte-Foy-la-grande (Gironde)
Marié, un enfant
Vit à Cronenbourg depuis 12 ans
Formateur en Français langue d’intégration depuis 2014.

Parcours professionnel :
ouvrier agricole, puis vendeur de journaux, commis de cuisine, barman, DJ, guide touristique, animateur et organisateur d’évènements culturels, professeur d’arts plastiques avant de passer un master “Français Langue Etrangère didactique des langues”.

Je suis né à Sainte-Foy-la-grande, la ville la plus pauvre de Nouvelle Aquitaine. Mes parents m’ont transmis la passion de l’engagement pour les autres, en particulier les plus modestes.
Ils étaient très impliqués dans les milieux associatif, syndical et politique. 
D’eux, j’ai appris qu’on ne doit jamais rester passif face aux problèmes, du bout du monde ou du coin de la rue. Qu’il faut participer activement à la vie de la cité pour ne pas subir. Qu’on a le droit de se plaindre que lorsqu’on a tout tenté.
Alors depuis tout jeune, je milite en faveur des droits humains, de l’écologie et de la culture.

Ces engagements, je les ai vécus dans ma vie professionnelle. 
Aujourd’hui, j’aide à s’insérer professionnellement les personnes éloignées de l’emploi, en particulier celles qui se heurtent aux barrières culturelles et linguistiques. Les difficultés au quotidien des plus précaires ou des travailleurs pauvres, je les connais aussi pour les avoir vécu moi-même.

Je vis à Cronenbourg depuis 12 ans. Dans un quartier où se confrontent les catégories populaires et les classes moyennes. J’ai cherché à concilier ces deux mondes en contribuant à la création d’une association de quartier qui vise à promouvoir le vivre ensemble, l’économie circulaire, l’écologie, la solidarité et la convivialité. Un engagement concret qui porte ses fruits localement.

Mais voilà, cela ne suffira pas pour changer le Monde. J’ai donc décidé d’accentuer mon engagement politique en me portant candidat à la députation.

Le rôle du député est exemplaire. Il doit contribuer à faire remonter les problèmes du terrain au niveau national pour améliorer la loi, la rendre plus juste. C’est un élu local à une élection nationale. Je serai un député de combat comme j’ai toujours été un citoyen engagé.

C’est à cet échelon-là que je pense pouvoir être encore plus utile. Car il y a urgence. Il faut se battre contre cette politique qui, depuis 20 ans, écrase les gens et reste passive face aux enjeux environnementaux.
Les cinq années de Macron ont été terribles, socialement, écologiquement et pour le vivre-ensemble.

Aujourd’hui, nous avons une occasion historique de renverser la table en prenant la majorité à l’assemblée et de porter Jean Luc Mélenchon au poste de premier ministre.

C’est pour toutes ces raisons que je me présente, pour une nouvelle politique de rupture résolument tournée vers un avenir meilleur pour toutes et tous, parce que je pense qu’un autre monde est encore possible.

%d blogueurs aiment cette page :